JOURNAL

Rechercher
  • marionrocher

Mis à jour : juil. 24



La mode change, la conscience que nous en avons également.


Pendant longtemps, ce fut la course aux vêtements aux prix cassés. 

A l’effervescence, à la courses aux Soldes, à la (dé)multiplication des achats, mais finalement peu regardant sur un envers de décor pas si reluisant.

Mais depuis quelques années, le monde s’ouvre sur ces coulisses aux méthodes de confections douteuses, aux conditions de travail difficiles, sur l’industrie estimée aujourd’hui comme la seconde plus polluante au monde.



Vous-même, prenez-vous conscience de ce fléau ?

Connaissez-vous réellement l’impact de l’industrie textile sur le monde d’aujourd’hui ? 

Plus personnellement, connaissez-vous l’incidence de vos vêtements sur votre santé ?


La définition propre du terme “éthique” est l’association et le respect de valeurs, de règles de conduites, ayant deux types de préoccupations : sociales et environnementales.


Ancrée dans une philosophie de durabilité, elle est l’alternative green de la fast-fashion, en étant plus respectueuse de l’homme et de l’environnement, en opposition à ce que l’industrie textile à pu faire jusqu’à ce jour.


Mais à force de rabacher ce terme à grands coups de campagnes marketing, quels sont réellement les avantages à privilégier des vêtements éthiques ? 

Y-a-t-il une vraie différence pour notre corps et pour l’environnement ? 

Comment s’y retrouver ?


Voyons cela ensemble en trois points.


1. Pour l’éco-responsabilité de notre planète


Le point n°1 qui définit des vêtements, et donc la lingerie, dits “éthiques” est le respect de l’environnement qui découle de leur production.


Par exemple, en priorisant une confection proche du pays de destination finale, en France ou en Europe, cela réduit drastiquement l’empreinte carbone liée au transport de tissus parfois venus de l’autre côté du globe. 


crédit @madameportelaculotte

Des milliers de kilomètres engloutis par des avions affrétés uniquement pour permettre de casser les prix de votre lingerie destinée à une seule chose : enrichir les marques, sans se soucier ni de son client, ni de la planète.


Choisir une confection locale, c’est réduire considérablement la pollution ainsi que les coûts supplémentaires liés au transport, mais pas que ! Prioriser une confection éthique, c’est aussi favoriser le retour à une confection de meilleure qualité.


Loin des grosses usines présentes sur le continent Asiatique, une confection Européenne donne un second souffle aux petites usines mais aussi à un artisanat mis à mal à cause de la mondialisation. 


Cette confection, souvent faite d’une main humaine, loin des robots géants de la fast-fashion, assure alors au produit une plus grande qualité de détails.


Mais ces détails de coupes, de coutures, n’en seraient pas sans l’élément essentiel à tout beau sous-vêtement : sa matière.


Il est primordial que chacun de vos sous-vêtements soit composé de matières naturelles. Le polyester, le polyamide ou encore l’acrylique, sont en réalité du plastique retravaillé, nocif pour la planète car ils ne sont pas recyclables. 


Adopter des sous-vêtements en matières naturelles, c’est dispenser un déchet polluant supplémentaire à notre planète.


Privilégiez alors des sous-vêtements en coton, en viscose issue de bambou ou en soie par exemple. Mais attention ! matière naturelle oui, mais pas n’importe laquelle pour autant.


Car savez-vous que la production de coton nécessite jusqu’à 22 000 litres d’eau pour un seul kilo de matière ? 

Que pesticides et autres produits chimiques accompagnent ensuite chacun de ces litres jusqu’à votre dressing ?



La culture du coton, gourmande en produits nocifs pour que sa culture soit aussi belle que prolifique, regorge de produits chimiques ayant un impact considérable sur notre planète et sa belle nature.


La solution à ce fléau réside en une seule et même solution : le coton issu de culture biologique.


Le coton bio, exempt de tous produits nocifs à notre santé, bien que plus rare, est LA bonne solution pour respecter davantage notre Terre. Sa culture, issue uniquement de produits naturels, assure alors qu’aucune substance toxique n’a été diffusée.


Pour être bien sûre de la provenance du coton et de sa non toxicité, fiez-vous aux labels. C’est un bon point de départ pour connaître le niveau d’implication éthique de la marque. Notamment avec le célèbre label GOTS, qui assure que les fibres sont dépourvues de toutes substances nocives.





Assurez-vous en parallèle que la teinture du tissu soit bien végétale (donc écologique) et, qu’elle aussi, soit bien certifiée. Oui, car adopter un coton biologique sur lequel serait appliquée une teinture infestée de produits chimiques n’aurait pas de sens. 


Comme on le dit, le diable se cache dans les détails. 

Prêtez bien attention à ce que chaque étape de la confection de vos sous-vêtements soit bien éco-responsable afin de ne pas gâcher tous vos efforts précédents.


En prêtant attention à ces différents points, vous vous assurez de faire un pas plus responsable et respectueux de notre planète en n'augmentant pas drastiquement le fléau que l’industrie textile nous a longtemps imposé.


2. Pour préserver son corps et sa santé


Depuis plusieurs années, nous observons un changement flagrant dans nos assiettes, dans nos salles de bains. Le marché des légumes et autres produits dérivés bio prennent une place grandissante dans nos supermarchés, la place de la viande quant à elle s’amoindrit pour un nouveau mode de consommation plus respectueux de la planète et de ses êtres vivants. 


Nos produits de beautés effacent peu à peu les composants aux noms imprononçables pour laisser la place à des mélanges savants d’huiles essentielles et d’huiles végétales.



Là où, pourtant, grand nombre d’entre nous fait chaque jour davantage attention à ce que nous mangeons ou appliquons sur notre peau. Nous sommes encore trop peu à avoir conscience de l’impact qu’un vêtement peut avoir sur notre corps. 


Et, par conséquent, sur notre santé.


Savez-vous, par exemple, que deux tiers de nos vêtements contiennent des perturbateurs endocriniens, responsables des dérèglements hormonaux ? 

Ou de phtalates, un plastique classé comme substance cancérogène ?


Notre peau, composée de différentes couches aux rôles bien définis, est directement liée à notre système sanguin et nerveux. De ce fait, au même titre que lorsque vous passez de la crème sur votre visage, les substances nocives présentes dans vos sous-vêtements agissent dans votre sang et nuisent directement à votre santé.


@indieholisticbeauty

Lorsqu’il s’agit de lingerie, qui est donc au contact même de votre peau, de vos muqueuses, milieu humide et prolifique aux bactéries, l'absorption est accélérée. 


Toutes ces substances passent alors à travers votre peau pour avoir un réel impact sur votre santé en créant des désordres hormonaux et en augmentant le risque de développer des cellules cancéreuses.


Faire le choix d’une lingerie éthique, de coton biologique  et de teinture écologique, c’est mettre une barrière solide entre ces substances nocives et votre santé. C’est respecter et protéger votre corps au mieux des nombreuses cellules dangereuses à votre physiologie.


3. Pour sublimer celle que l’on est réellement


Loin des culottes en coton de nos grands-mères, la lingerie éthique connaît un souffle nouveau pour s’adapter à la Femme active et actuelle d’aujourd’hui.


La mode de la femme dite “parfaite”, fine, sportive et élancée, comme très peu le sont réellement, laisse désormais de plus en plus apercevoir de vraies femmes, authentiques, bien dans leur peau.



@classic.katsara

Car nous sommes toutes différentes, mais toutes aussi belles et lumineuses à notre manière, est-ce que le rapport à notre lingerie, à notre corps, ne doit pas être tout aussi important que l’éthique environnementale qui découle de sa production ?

N’est-il pas aujourd’hui notre priorité n°1 de nous respecter comme nous le devons ?


Au sens plus large et philosophique que nous amène le terme “éthique” dans sa définition, il se doit également de respecter le vrai Nous, en le sublimant, sans jamais tricher.


Etre bien au naturel, s’accepter comme nous le sommes et non par rapport à  des stéréotypes marketing, c’est aussi ça, choisir une lingerie éthique. 


Des sous-vêtements qui vous accompagneront, qui vous sublimeront, à tous moments de la journée. Au travail, au sport, en rendez-vous galant, vous courbes sont soulignées pour vous affranchir des codes dictés d’une société loin de notre réalité.


@classic.katsara

Et parce que les matières naturelles biologiques sont aussi douces, soyeuses qu’agréable au toucher, vous y serez aussi confortable que si vous portiez une seconde peau. Out également les baleines de soutien-gorges, les rembourrages, les culottes aux élastiques trop serrés. 


Etre femme, être soi, c’est laisser son corps s’exprimer pour ce qu’il est vraiment.


Il paraîtrait que la beauté de ses sous-vêtements se refléterait sur l’ensemble de sa tenue. Qu’elle apporterait de la confiance en soi. 


En choisissant une lingerie éthique, respectueuse de la planète, de votre santé, mais aussi de VOTRE corps, vous vous assurez être dans une démarche positive et respectueuse non seulement de votre prochain mais, surtout, pour vous-même.


Car ce n’est pas ça l’essentiel, après tout ?


Marion, créatrice de Simplement


Simplement

Lingerie naturelle
en coton biologique et teinture GOTS

Créés à Paris

Fabriqués en France et au Portugal

CONTACT :

marion@simplement-lingerie.fr

Rejoins notre tribu de #femmelibre
Sois la première informée de nos événements, nouveaux produits...

© 2019 Simplement. Création web lanimal.fr

  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Facebook Icon